RFP – Centre des Ressources Numériques

Moderniser l’État, nous vous le devons!
Search
Close this search box.

CARPA : les 11ème et 12ème numéros d’INFOPPP disponibles

Editorial de Monsieur Dieudonné BONDOMA YOKONO, Président du CARPA

Le recours au partenariat public-privé vise généralement à répondre à une contrainte de triple nature. Il s’agit tout à la fois de réaliser des investissements publics dans un contexte budgétaire contraignant, de garantir la qualité du service public qui en découle à travers le savoir-faire reconnu aux firmes et entreprises privées, enfin, de s’assurer d’une répartition optimale des risques entre les partenaires public et privé dans le cadre de l’exécution d’un projet public en contrat de partenariat.

En effet, la contrainte budgétaire, pourrait être le résultat de l’accroissement de la dette et des déficits publics, qui aboutissent à des arbitrages parfois défavorables au financement de l’investissement par les ressources budgétaires publiques. Cependant, les dépenses courantes dites de fonctionnement, qui représentent la grande masse des dépenses publiques, sont beaucoup plus difficiles à réduire comparativement à celles en capital. En l’absence d’une comptabilité patrimoniale, qui permettrait de constater la perte de valeur des infrastructures publiques mal entretenues, leur dégradation affecte la stratégie de gestion courante, donc impacte significativement le budget de fonctionnement.

S’agissant de la problématique de la quête de la meilleure qualité du service public découlant de l’exploitation d’une infrastructure publique nouvellement construite ou réhabilitée, l’amélioration du niveau de vie des populations, dont les pouvoirs publics sont garants, en constitue le leitmotiv. C’est ce qui justifie les exigences de performances, mesurables par des indicateurs, imposées aux partenaires privés dans tout contrat PPP et qui constituent la base de sa rémunération complète.

La répartition équitable des risques entre partenaires public et privé, quant à elle, est motivée par la quête d’une qualité optimale de service au moindre coût et la prise en compte du concept de justice contractuelle, basé sur le principe selon lequel un risque est alloué à la partie la plus à même de le gérer.

Dans le cas du Cameroun, le recours aux partenariats Publics Privés constitue une réponse à un besoin de réduction du gap entre la demande en infrastructures, pilier de la transformation structurelle de l’économie, et la disponibilité des ressources budgétaires pour les financer…

POUR LIRE SUITE TELECHARGER INFOPPP 11 et INFOPPP 12

Tags: